• F.Klima

Promotion Zatopek ou Le monde d’après


Personne ne sait si le monde d’après sera plus ou moins le même que le monde d’avant, et pour être francs, on s’en fout un peu de savoir si on est condamné pour les 10 ans à venir au stage de fromage de chèvre dans le Poitou en lieu et place du all inclusive à Puket pour les trois semaines de congés payés, si il nous en reste… On veut bien être civiques, citoyens, solidaires et altruistes et même aller chez mémé qui sait même pas faire le fromage de chèvre… On veut bien porter le double masque et le préservatif en même temps, on veut bien se couvrir la bouche et le nez au cap D’Agde… A l’extrême rigueur on veut bien même vivre au Georges V réquisitionné jusqu’à la Noël…

Tout ça on accepte.. Mais ce qu’on ne veut plus, mais alors plus jamais ! C’est entendre le responsable de la communication de la Ratp nous dire, alors que des témoins dignes de foi lui présentent de clichés accablants de tramway blindés de pauvres hères laborieux, que : « globalement l’occupation est de 35% et que même si ponctuellement on constate… » Mais ferme là ta gueule abruti ! Comme ton copain d’Air France, même cravate même bureau, même école de commerce sans doute, on veut plus l’entendre celui-là non plus, nous dire devant un avion surbooké vers Marseille : « globalement nos avions sont occupés à 50 % même si ponctuellement… » Mais ferme là aussi ! C’est insupportable à la fin ! Ce qu’on veut entendre c’est : « La Ratp présente tous ses regrets aux usagers qui ont eu à subir un tel traitement et prendre un tel risque, et dès demain, dès ce soir, là tout de suite nous allons mettre le nombre de tram, de bus de métro pour que cela ne se reproduise pas ». On veut entendre qu’il va y avoir 100% de capacité pour 50 % de trafic, même pour 35 % ! La belle affaire ! Les travailleurs exsangues doivent retourner au taf dans l’anxiété, mais la RATP ajuste son débit pour que ça lui coûte le moins cher possible ! On n’a pas assez de conducteurs ? Il y a des conducteurs de tout à l’armée ! C’est la guerre ou c’est pas la guerre ?! Et Air France ? Vous n’allez pas me dire que c’est difficile de ne mettre que 50 % des sièges en vente ?... Réponse du technocrate : « oui mais beaucoup de voyageurs annulent parce qu’ils n’ont pas de dérogation… » Et alors ? Jusqu’à l’embarquement on peut refuser du monde si l’avion se remplit trop vite… Minable petite combine qui mène tout droit en réanimation des passagers otages de pratiques commerciales douteuses!

On veut plus entendre ça, et même on veut des sanctions ! Au Ratpiste pernicieux, on va lui faire le coup de la promotion Zatopek (promu 6 ans éboueur pour son soutien à Alexander Dubcek) on va le muter contrôleur à vie sur le 175, sans masque et sans gant!

Vous allez me dire qu’ils ont des excuses, que l’exemple vient de haut … C’est vrai, on l’a entendu ça aussi : « les masques sont inutiles, d’ailleurs on en donnera pas, même si on en a largement assez ! », « C’est même peut-être limite dangereux.. » ont renchéri les plus fayots! On veut plus entendre que des masques, on en produit plus qu’on en a besoin chaque semaine ! Bien sûr si on estime qu’une aide à domicile a droit à un masque tous les deux jours (encore faut-il qu’elle soit au Cesu! Pour la Sri lankaise au noir, c’est covid19 garanti !), si c’est ça le besoin, alors on en en a presque trop en effet ! Et je dis : attention à la coûteuse surproduction ! Au secours ! Roselyne! reviens !

Que des scientifiques en roue libre nous racontent n’importe quoi, passe encore, on peut pas vérifier et puis on finit tous par mourir non ? Que des politiques soucieux de leur matelas électoral nous mènent en bateau, soit, on a l’habitude ! Mais que des petits caporaux à calculette viennent nous narguer du haut de leurs misérables statistiques, niant l’évidence en prétendant que pas un bouton de guêtre ne manque à l’arsenal sanitaire quand il est impossible de trouver un simple thermomètre dans le 11° arrondissement qui ne manque pas de pharmacie, quand on fait bouillir son masque artisanal taillé dans un vieux slip dans du lait de chaux au cas où.. quand on sait pas si c’est mamie qui a tué papy ou le contraire…

Quand c'est comme ça qu'on vit, on ne veut plus entendre ces pitres cyniques nous dire que tout va bien quand tout va mal.

Posts récents

Voir tout

Tri des patients

Courrier international L’Allemagne alarmée par le triage des patients dans les hôpitaux alsaciens le 26 mars 2020 Outre-Rhin, les médias relaient avec inquiétude la publication d’un rapport médical su

Mars attack

Jusqu’à ce funeste mois de Mars qui a vu basculer dans l’inquiétude, voir la panique, l’ensemble des sociétés occidentales, précédées et suivies par les sociétés non occidentales, l’homme du commun p

CONTACTS
SUIVRE LES ACTUALITÉS DE LA FONDATION

Fondation Clarens

Fondation de France

40 avenue Hoche
75008 Paris

contact@fondationclarens.org

© 2019 Fondation Clarens